Qui suis-je ?

11

Le type sur la photo, oui  c’est moi. Jean François Dortier.

Je vis à Auxerre dans une belle maison, avec la femme de ma vie (elle apparaît sous le nom de MC dans le blog). Ensemble, on a fait deux enfants très réussis : Romain et Marie. Romain est développeur informatique. Marie est graphic designer. Ensemble ils ont formé un groupe musical homemade pie.

– Je dirige la revue  Sciences humaines (que j’ai créé il y a plus de vingt ans). Depuis, le magazine a fait des petits : les éditions Sciences Humaines, le site scienceshumaines.com, le cercle psy.

– j’écris des livres, des articles et je mène à titre privé, une grande enquête l’anthropologie philosophique autour de la question : Qui sont les humains ? C’est l’objet de la Quatrième question.

A part cela : j’ai cinq soeurs, un frère. Papa et maman sont morts tous les deux. J’ai de très bons amis;  je cours à pieds; je joue (mal) du piano, compose et chante  (pour le plus grand malheur de mes proches : « Arrête, Jean-François, tu n’es pas doué pour ça. Je t’en prie, arrête ! », me dit souvent Mc en se bouchant les oreilles).

Pour ma bio « officielle ». voir sur Wikipédia

Pour l’histoire de la création de sciences humaines : « La réussite singulière de la revue sciences humaines.

Dernière précision: je souffre d’un mal incurable : la dysorthographie (je l’ai bien écrit?). J’essaie de me soigner, mais les correcteurs orthographiques eux-même n’arrivent pas toujours à compenser mon handicap. Vous le verrez en lisant ce blog.

Partagez :
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

11 commentaires »

  1. Delaporte dit :

    Je ne suis pas daccord quand vous dites, en guise de conclusion, que l’entreprise de Husserl est un échec pour être restée inachevée.
    Pour n’avoir lu pour l’instant que les  » Méditations Cartésiennes » et le manifeste  » La Crise des Sciences européennes  » d’une très grande acuité plus que jamais d’actualité, je vois plutôt une assise solide contenant une levure philosophique qui ne demande qu’à être levée et exploitée par les générations successives.
    En tout cas, cet homme était d’une intégrité intellectuelle que n’ont pas les scientistes murés dans leur matérialisme dogmatique sans saveur.
    Et surtout, qui du Maître Husserl ou de l’élève Heidegger était le plus lucide quand on sait que ce dernier, – sans sourciller, a abondonné toute attitude critique husserlienne en pensant que le  » National Socialisme Nazi  » représentait l’Archétype de la Citoyenneté Universel et Salvatrice, – comme n’importe quel quidam n’ayant pas un Certificat d’Etudes?
    ça- pour un philosophe- c’est plus qu’une gaffe !! – ça, – oui – c’est un vrai échec de la Pensée!!

  2. BAUDOUY MAGALIE dit :

    Bonjour, je suis une étudiante à l’université de Montréal, et dans le cadre de mon cours Éléments d’anthropologie, notre lecture est : «L’homme, cet étrange animal»

    Je vous écris pour vous dire que je trouve que le titre de ce livre fait preuve d’androcentrisme. Même si la plupart des gens admettent qu’on entend par là les hommes ET les femmes, je ne suis pas d’accord. Il y a un terme pour désigner les hommes et les femmes. C’est le mot : humains, et je pense que c’est «L’Humaain cet étrange animal» qui serait un titre beaucoup plus juste et approprié.

    En vous remerciant.

    Magalie Baudouy

  3. BAUDOUY MAGALIE dit :

    J’ai fais une erreur de frappe dans le mot Humain

  4. H dit :

    J’adore ce que vous faîtes et je reste depuis des années une fidèle lectrice de SH. Alors pardonnez-moi … mais ce serait mieux sans le « s » « Arrête, Jean-François, tu n’es pas doué pour ça. Je t’en prie, arrête ! », me dit souvent Mc en se bouchant les oreilles).

  5. jane dit :

    Bravo pour cette revue et la décontraction de votre « encart » auto-biographique ! Montrer ce qui nous rapproche, de l’humain au ras du quotidien et de la banalité d’un parcours de vie, parmi tant de parcours possibles, dans ce qu’ils ont de réussi et de râté, voilà qui me plaît beaucoup, même si je ne réagis pas à tous vos e-mails, même si je les ouvre tardivement… Donc très bonne santé physique, intellectuelle et morale pour 2012 !

  6. bisou-danger dit :

    Bonjour,

    Après avoir parcouru votre site, j’ai pensé que cela pourrait vous intéresser:
    –> http://cargocollective.com/edwaxed

    il s’agit d’un livre que j’ai réalisé et qui propose, via une approche médiologique modifiée, une lecture du phénomène de domestication. Domestication des animaux par les humains, domestication des humains par d’autres humains, par des idées…

    Avis aux amateurs ;)
    Peace out.

  7. Lucie-Ana dit :

    Bonjour, J’ai lu votre éditorial de décembre 2013, no 254 que j’ai trouvé très intéressant. Comme Hervé (mais loin d’être aussi ambitieuse), je commence une troisième vie à 60 ans. Après avoir travaillé plus de 20 ans pour une grande entreprise, je me suis trouvée tout d’un coup sans emploi à 59 ans. J’ai décidé de devenir travailleur autonome, ce que je suis maintenant, une tentative pas tout à fait réussie. Récemment, j’envisage même retourner aux études. J’hésite. Je n’hésiterais pas à 40 ans, mais à 60… Alors disons que j’y pense plus sérieusement après avoir rencontré Hervé sous votre plume. Merci.

  8. Anne dit :

    Bonjour,
    j’écoutais vos dvds sur la religion universelle ; c’est super intéressant. Je note seulement que vous ne pouvez jamais évoquer le christianisme sans ironie (et parfois avec erreurs, le décalogue se veut universel justement, on ne tue pas l’homme innocent (la peine de mort demeure en vigueur) , mais ceci implique AUSSI les hommes des autres clans et les esclaves, ce qui fait la particularité du décalogue), et que quand vous dites le bien que tel prêtre allemand a fait pour aider le peuple des Setnam (?, dvd 3) en argentine, vous vous sentez obligé d’excuser sa prêtrise en expliquant qu’il a fait le séminaire que pour être ethnologue … dommage, j’aurais besoin moins d’aprioris négatif, de plus de neutralité scientifique. Peut-être j’ai mal compris vos intentions, mais ca met mal à l’aise si on est pas forcément anticlérical. Excusez ma franchise très directe. Je réagis pour comprendre aussi

  9. Louis Wemalowa dit :

    Et puis quelle oeuvre a été complètement achevée? Pas même l’éminent Martin Heidegger n’a pu terminé que par ce qu’il voulait considérer comme la première partie de son travail intellectuel l’Être et le Temps. C’est cet inachevement chronique qui nous caractérise tous. Nous sommes tous inachevés, nous sommes tous imparfaits. Ce qui est inachevé n’est pas absolument un échec; puisqu’il laisse ouvrir une possibilité de perfectionnement et d’amélioration.

  10. coudert Mo dit :

    J’ai tellement apprécié votre conférence à la Charité sur Loire que j’en voudrais bien le texte !

  11. Nicolas Magontier dit :

    Merci d’avoir créé cette revue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>