Mes livres

5

Après quoi tu cours ? Enquête sur la nature humaine. 

  • “Le SDF, assis sur un banc, une bouteille de bière à la main, m’interpelle : « Tu cours après quoi ? ». Nous sommes samedi en fin de matinée, l’heure de ma séance de course. Tout en continuant à courir, je me retourne et souris à sa petite provocation. Lui se voit sans doute en homme libre, affranchi des lubies bizarres de tous ces citadins stressés qui passent une partie de leurs loisirs à continuer à courir. Mais sa question mérite d’être prise au sérieux : « Après quoi tu cours ? » Et la réponse est loin d’être évidente.
  • 12 millions de français, soit une adulte sur cinq, pratiquent la course à pied, deux fois plus qu’au début des années 2000. Nous sommes des millions à courir sur cette planète. 50 millions en Europe. Autant aux États-Unis. Et la course n’est pas qu’un phénomène occidental. Au Japon aussi, on court beaucoup. Et de plus en plus en Chine et en Inde.
  • Les gens courent : hommes et femmes, étudiants et retraités, à New York, Paris, Barcelone ou Tokyo. Ils courent en ville, sur les routes de campagne, en forêt, en montagne, sur la plage, dans les parcs, sur les trottoirs des avenues, au bord des rivières. De plus en plus certains courent même la nuit, équipés de leur lampe frontale. On court aussi beaucoup en faisant du surplace ; sur les tapis mécaniques des salles de sport. En une génération donc le monde entier semble s’être mis à courir.
  • Comment expliquer en une génération le monde se soit mis à courir ? Dans ce livre, Jean-François Dortier, fondateur et directeur du magazine Sciences Humaines et coureur à ses heures a mené l’enquête. La course à pied est un phénomène intriguant : les coureurs eux-mêmes ont souvent du mal à expliquer ce qui les poussent à courir. C’est l’occasion aussi de mettre à l’épreuve les théories des sciences humaines à expliquer les comportements humains. « Après quoi tu cours », engage à une réflexion plus générale sur les êtres humains, leur motivations et ce qui nous fait courir…
  • Ce livre est l’occasion de découvrir et explorer plusieurs facettes de la course: Les humains sont-ils nés pour courir (« Born to run ») ? Qui étaient les pédestrians ? Comment est né le « running boom » ? Quelles sont les motivations, parfois obscures, des coureurs ? Comment la course peut-elle devenir une passion dévorante ? Que se passe-t-il dans la tête du coureur ?

A commande ici : Sciences Humaines éditions

 

revolution-dans-nos-orginesREVOLUTION DANS NOS ORIGINES, (2015) 

Nos origines ne sont plus ce qu’elles étaient. Depuis les années 2000, une moisson de découvertes bouleverse nos connaissances sur l’émergence de l’espèce humaine.

De Toumaï à Homo naledi, des ancêtres nouveaux ont enrichi la galerie de portraits de la lignée humaine. Surtout, des découvertes récentes suggèrent que les activités proprement humaines – fabrication d’outils, gravures, décorations – ont fait leur apparition bien plus tôt qu’on le pensait. Elles se sont accompagnées de l’exploration de nouveaux domaines portant sur les sources de la morale, les racines de la coopération, l’émergence du cerveau social et du cerveau créatif.

La théorie de l’évolution elle-même est en plein bouleversement : il apparaît de plus en plus clairement que les gènes et la sélection naturelle ne suffisent pas à expliquer la dynamique d’apparition des espèces vivantes.

Ce livre offre une synthèse des découvertes et des nouveaux modèles qui révolutionnent notre passé. Il décrit d’abord les grandes étapes qui jalonnent l’histoire de la lignée humaine, des premiers homininés à l’époque du Néolithique. Puis, il expose les différents domaines d’études : des cultures animales aux origines de la guerre, de l’évolution de la sexualité à celle du langage. Enfin, il présente les modèles théoriques récents qui tentent de penser la dynamique de l’évolution. Celle qui a conduit à l’apparition d’une espèce animale si singulière : la nôtre.

Auteurs: direction :Jean-François Dortier. Avec les contributions de : Paul G. Bahn, Nicolas Baumard, Sophie A. de Beaune, Eric Boëda, Luca Cavalli-Sforza, Jean-Paul Demoule, Pascal Depaepe, Vinciane Despret, Francesco d’Errico, Jacques François, Jean Gayon, Peter Gärdenfors, Maurice Godelier, Jean Guilaine, Brian Hayden, Jean-Marie Hombert, Pierre Jouventin, Lawrence H. Keeley, Sangmog Lee, Gérard Lenclud, Jean-Loïc Le Quellec, Michel Lorblanchet, Grégor Marchand, Mathias Osvath, Marylène Patou-Mathis, Romain Pigeaud, Michel Raymond, Serge Tcherkezoff, Alain Testart, Bernard Thierry, Frans de Waal, Serge Wunsch.

 

 

13401030282_Humains2012-258-HDL’HOMME, CET ETRANGE ANIMAL. Aux origines du langage, de la culture et de la pensée, (2012, 2ème édition).

Un étrange animal est apparu sur terre il y a deux millions d’années. Il s’est mis à parler, à fabriquer des outils, à produire des œuvres d’art, à enterrer ses morts et à inventer des dieux.

Comment expliquer l’émergence de ces comportements nouveaux ? Y aurait-il entre eux une relation cachée ?

Les recherches sur les cultures animales, l’émergence du langage, l’évolution du cerveau, les origines de l’art et de la religion renouvellent constamment la question du « propre de l’homme ».

Le roman vrai des origines de l’humanité à la lumière des recherches récente en éthologie, archéologie, paléoanthropologie, psychologie évolutionniste, sciences cognitives et anthropologie culturelle.

Sommaire:

Chapitre 1. Comment les singes sont devenus (presque) humains. Chap.2.  La nature humaine redécouverte. Chap. 3. Une machine à idée: l’imagination. Chap. 4. La pensée en images.  Chap. 5. La saga des origines. chap. 6. L’esprit gravé dans la pierre.. chap. 7. L’origine du langage.  Chap. 8. Naissance de l’art, naissance des Dieux.Chap. 9. L’émergence des cultures

Lu dans la presse :

• « L’auteur, avec une clarté remarquable, fait le bilan des recherches les plus récentes. » (Maurice Godelier, La Recherche)

• “Un vrai plaisir à lire ce livre qui intègre les connaissances les plus récentes de l’archéologie, de l’éthologie et de la psychologie” (Tobie Nathan)

• « Scientifiques, littéraires ou philosophes, ce beau livre, véritable encyclopédie d’une grande richesse, s’adresse à tous. » (Pierre Attali, Cahiers rationalistes)

• « Un ouvrage remarquable. De temps à autre, un retour aux sources fait du bien. À lire impérativement ! » (Espace social européen)

• « C’est tout le mérite de cet ouvrage d’explorer avec pédagogie et dans un style vivant les avancées des disciplines qui ont bouleversé notre vision de l’humanité. » (Sciences et Avenir)

• « Vous vous posez encore des questions sur l’homme ? La réponse est dans ce livre. » (Hominidés.com)

• « Longtemps la paléoanthropologie a cherché son chaînon manquant, en vain. Les sciences humaines ont plus de chance car elles ont trouvé Jean-François Dortier. » (Pascal Picq)

Pour en savoir plus, pour commander : ici

———————————

Les HUMAINS, MODE D’EMPLOI. Nouveaux regards sur la nature humaine, éd. Sciences Humaines, 2009.

Y a-t-il des lois du bonheur ? Pourquoi sommes-nous si menteurs ? Comment devient-on un bourreau ordinaire ? Comment fonctionne le cerveau humain ? À partir de questions simples et parfois déroutantes, Jean-François Dortier livre une réflexion originale sur la nature humaine et le sens de la vie.

Depuis vingt ans, des recherches inédites en sciences humaines sont venues bouleverser notre représentation des humains. Quelques grands paradigmes qui avaient structuré notre pensée ont vacillé. On a découvert que les animaux ont des cultures et les humains, une nature. La psychologie réhabilite la conscience : on lui accorde désormais un rôle central dans le pilotage de nos vies. Le modèle de l’Homo oeconomicus qui a structuré la pensée économique vacille face aux découvertes de l’économie comportementale. Les neurosciences découvrent les ressorts et les limites de la plasticité cérébrale. Les sociologues façonnent un nouveau visage de l’individu, ni totalement ballotté par les forces sociales ni totalement maître de lui-même, aux prises avec les épreuves de la vie qu’il tente de maîtriser au mieux.

Au fil d’une promenade conceptuelle inattendue, où il est question de milliardaires et d’enfants sauvages, de souris terrorisées et de naufragés en mer, de Montaigne et de psychologie évolutionniste, du pape et des Pygmées… les humains apparaissent sous un nouveau visage, contrasté et passionnant.

Sommaire :

Ch 1. La leçon des enfants sauvages; 2 Combien pèse une âme? ; 3. Les ressources cachées de la rhétorique, 4. À la recherche des lois du bonheur; 5 Du bon usage de la peur 6. De l’importance d’être connu et reconnu. 7 De la tyrannie des apparences 8. Copies et modèles : à quoi sert d’imiter ? 9 Le phénomène people est-il si futile ? 10. Les marchés sont-ils fous ? 11. Psychologie d’une crise financière; 12 Comptes et mécomptes de la vie quotidienne; 13 Les humains sont-ils des lâches ? 14. Pourquoi sommes-nous si menteurs ? 15. L’amour romantique décrypté. 16 La guerre contre soi. 17 Le pape et les pygmées. Sur la religion des origines . 18 À la recherche de la religion première. 19 La nouvelle science des rêves. 20 Le cerveau est-il une machine ?

——————————–

LES SCIENCES HUMAINES. Panorama des connaissances. (éditions sciences humaines, 2011 (2ème édition).

Comment est né le langage ? Qu’est-ce que la conscience ? Sur quoi repose le lien social ? D’où viennent les inégalités entre hommes et femmes, entre pauvres et riches ? La violence est-elle naturelle ? L’histoire a-t-elle un sens ? Autant de questions auxquelles les sciences humaines cherchent à répondre.
Jamais la matière humaine ne se laissera enfermer dans le cadre d’une seule discipline. Les sciences humaines constituent un univers dont ce panorama invite à explorer les multiples facettes : domaines, théories, auteurs, débats et recherches.
Le lecteur peut ainsi, à loisir, passer des origines de l’homme aux théories de l’imaginaire, de l’histoire globale à la description de l’autisme, de l’étude du langage à la géographie des villes.

TELECHARGER L’INTRODUCTION : “un magasin d’idées” (CLIQUER ICI)

Sommaire :

• Introduction : Le magasin d’idées
Chap. 1.  Anthropologie : Au cœur des sociétés. Chap. 2. Archéologie – préhistoire : Aux origines de l’humanité. Chap. 3. Economie : Ordres et Désordres. Chap. 4. Géographie : L’espace et les hommes. Chap. 5.  Histoire : Le passé est parmi nous. Chap. 6. Philosophie : à la recherche du sens. Chap. 7 Psychologie : Les mystères du psychisme. Chap. 8. Psychopathologie : Au cœur de la folie. Chap. 9. Psychologie sociale : L’emprise de la société sur l’individu. Chap. 10 Sciences cognitives : Du cerveau à l’esprit. Chap. 11 Sciences du langage : Langue, signe, communication. Chap. 12. Sciences politiques : Gouvernants et Gouvernés. Chap. 13  Sociologie : Comment étudier la société.

Pour commander : ici

 

LE DICTIONNAIRE DES SCIENCES SOCIALES (dir. J F Dortier, 2012)

D’«anomie» à «utilitarisme», d’«habitus» à «urbanisation» en passant par «capitalisme», «dette», «crise», «guerre», ce dictionnaire présente les grands concepts qui traversent les sciences sociales. Aux côtés des notions classiques comme le travail, la famille, l’individu, l’État, on y trouvera de nouvelles entrées : les réseaux, la reconnaissance, la société liquide, la mondialisation et ses conséquences… Ce dictionnaire interdisciplinaire permet également de circuler d’un domaine à l’autre, en transgressant les frontières disciplinaires.

La deuxième partie présente les figures classiques – P. Bourdieu, F. Braudel, K. Marx, B. Malinowski ou M.  Foucault – qui côtoient celles qui font les sciences sociales aujourd’hui : Z. Bauman, M. Gauchet, A. Honneth, D. Kahneman, A. Sen, J. Stiglitz…

Faire entrer la vie – sous forme d’exemples concrets –, telle est l’ambition et l’originalité de cet ouvrage, car la réalité humaine et sociale se laisse difficilement enfermer dans le corset figé des concepts.

POUR COMMANDER : ICI

—————————

LE DICTIONNAIRE DES SCIENCES HUMAINES, (dir. JF Dortier) 1 ère édition, 2004. Nouvelle édition, (poche), 832 p. (2008).

900 entrées, 20 disciplines ; un dictionnaire accessible, vivant, historique et critique, actuel et pluridisciplinaire.

Par son ouverture aux différents domaines des sciences humaines, par sa conception résolument pédagogique et vivante, ce dictionnaire sera le compagnon de travail des étudiants, une référence pour les professionnels, et un outil de culture général.

” Un dictionnaire encyclopédique qui met à la portée de tous les concepts (acteur, conscience, estime de soi, gouvernance, mondialisation, postmodernité…), les auteurs (Bourdieu, Darwin, Foucault, Mauss, Tocqueville, Weber…), les théories qui forment le corpus actuel des sciences humaines.

• Un dictionnaire vivant et humain : chaque notion est présentée à partir d’exemples concrets qui permettent de comprendre facilement les enjeux et de les situer dans leur contexte.
• Un dictionnaire actuel : si la dimension historique est systématiquement
prise en compte, ce dictionnaire se veut résolument ouvert aux apports récents dans tous les domaines.
• Un inventaire des disciplines : les principales disciplines des sciences humaines font l’objet d’un développement spécifique en fin d’ouvrage, qui rappelle les fondamentaux (histoire et définition, méthodes et enjeux)
pour chacune d’elles.
Par sa conception résolument vivante et pédagogique, grâce à son ouverture à l’interdisciplinarité et aux apports internationaux, ce dictionnaire est le compagnon de travail idéal des étudiants, la référence indispensable pour les professionnels des sciences humaines et un outil de culture générale pour un large public.

Pour commander : ici

————————–

UNE HISTOIRE DES SCIENCES HUMAINES. (2me édition 2012)

L’histoire des sciences humaines n’est pas un cimetière d’idées mortes mais au contraire une somme d’histoires de vie, d’intuitions brillantes… et parfois d’erreurs de jugement.

Il y eut d’abord les pionniers – Michelet, Toqueville, Comte, et bien d’autres – qui ont participé à la construction d’un savoir nouveau.

Puis vient le temps des fondations – avec Durkheim, Freud, Weber – où les disciplines se cristallisent autour de revues, d’écoles de pensée, d’institutions.

Enfin, arrive le temps des chercheurs. Les sciences humaines connaissent alors croissance, spécialisation et professionnalisation, aboutissant à la nouvelle carte des idées qui se déploie aujourd’hui sous nos yeux.

Pour en savoir plus, pour commander : ici.

——

Directions d’ouvrages :

LE CERVEAU ET LA PENSEE, Le nouvel âge des sciences cognitives, 480 P. 2011

Les sciences cognitives sont nées autour d’une grande ambition : expliquer les lois générales de la pensée. Pour cela, elles ont mobilisé de nombreuses disciplines – de la psychologie cognitive à l’intelligence artifi cielle, des neurosciences à la philosophie de l’esprit, de l’éthologie aux sciences sociales.

Longtemps polarisées autour d’un modèle unique de la pensée, elles se sont récemment enrichies de nouveaux modèles de la cognition et se sont diversifi ées. Au seuil du XXIe siècle, les sciences cognitives sont entrées dans un nouvel âge.

Cet ouvrage présente l’histoire, les modèles, les disciplines et l’ensemble des débats qui animent la vie des sciences cognitives. Chacun des grands domaines de la cognition y est abordé – perception, mémoire, intelligence, conscience, langage –, mais aussi les émotions, l’imagination, la créativité. Les dimensions culturelles, sociales et collectives sont également prises en compte, de l’intelligence collective au cerveau social. Rédigé par des journalistes scientifi ques et des chercheurs de renom venus de tous horizons, il offre ainsi un panorama synthétique, actuel et vivant des sciences cognitives.

Direction: . Jean François Dortier

Avec les contributions de :Christophe André, Nathalie Bonnardel, Claude Bonnet, Jerome Bruner, Jean-Paul Caverni, Jean-Pierre Changeux, Georges Chapouthier, Antonio Damasio, Jean Decety, Stanislas Dehaene, Béatrice Desgranges, Valérie Doyère, Alain Ehrenberg, Pascal Engel, Francis Eustache, Michel Fayol, Catherine Fuchs, Jacques Grégoire, Douglas Hofstadter, Marc Jeannerod, Annette et Kyra Karmiloff-Smith, Hugo Lagercrantz, Claire Petitmengin, Joëlle Proust, Anne Reboul, Jean-Pierre Rossi, Emmanuel Sander, Rui da Silva Neves, Dan Sperber…

Sommaire.

Partie I. Sciences cognitives/Histoire, modèles, disciplines

Chap. 1. Les  sciences cognitives, histoire et modèles. chap. 2 L’empire des neurosciences. chap. 3. De l’intelligence artificielle à l’intelligence collective. chap. 4. Les sciences du langage et la cognition. Chap. 5. La philosophie de l’esprit. chap. 6. Le tournant cognitif des sciences humaines

Partie 2. Les opérations cognitives

Chap. 1. Classer, catégoriser le monde. chap. 2. La perception, une réinvention du monde. Chap.3. La mémoire : le passé recomposé. chap. 4. L’intelligence et ses différentes formes. chap. 5. Les émotions. chap. 6. Acquisition et production du langage. chap. 7. Raisonnement, analogies, imagination. chap. 8. Décision, action, volonté. chap. 9. Conscience et inconscient cognitif. chap. 10. Des représentations mentales aux représentations collectives. chap. 11. Le cerveau social

Annexes : • Lexique • Bibliographie

Pour en savoir plus et/ou pour commander.

——

LE LANGAGE, Introduction aux sciences du langage. 256 p. 2010.

Qu’est-ce que le langage ? Comment est-il organisé ? Quels sont les liens entre le langage et la pensée ? Comment l’enfant acquiert le langage ? Comment se forment et évoluent les langues ?
D’où vient le sens des mots ?

Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente d’apporté les réponses actuelles, présentée  par des
spécialistes – linguistes, philosophes, psychologues, neuroscientifiques, historiens.
Direction: Jean François Dortier

Avec les contributions de : Sylvain Auroux, Louis-Jean Calvet, Joseph Courtés,
Stanislas Dehaene, Elisabeth Demont, Jean-Louis Dessalles, Catherine Fuchs, Françoise Gadet, Daniel Gaonac’h, Claude Hagège, Jean-Marie Hombert, Annette Karmiloff-Smith, Catherine Kerbrat-Orecchioni, Jean-Marie Klinkenberg, Bernard Laks, Michel Launey, Luigi Rizzi.

Pour consulter le sommaire, pour commander

——

LA PHILOSOPHIE EN QUATRE QUESTIONS, Hors série, Sciences Humaines, 2012

1.  Que puis-je connnaîre?

2. Que dois-je faire ?

3. Que m’est-il permis d’espérer?

4. Qu’est ce que l’homme?

Ces quatre questions permettaient, selon Kant, de couvrir tout le champ de la philosophie.

• La première question renvoie à la théorie de la connaissance. Elle peut se comprendre comme la recherche d’une vérité ultime, d’une méthode pour bien penser ou encore comme une école du doute.

• La deuxième question renvoie au sens que l’on donne à sa vie : le trouve-t-on dans le bonheur, l’accomplissement de choses ou le désir de faire le bien ?

• La troisième question pose la question du salut. Elle conduit les uns à s’interroger sur l’existence d’un salut éternel, d’autres à l’espoir d’une vie meilleure.

• Enfin, déclarait Kant à la fin de sa vie, une quatrième question : « Qu’est-ce que l’homme ? » pouvait intégrer les questions précédentes. Car cette quatrième question invitait à réfléchir sur la condition humaine.

Ces quatre questions vont nous servir de guide pour explorer les méandres de 2 500 ans de philosophie. Chaque question est une porte d’entrée qui mène à plusieurs réponses possibles. Chaque réponse est illustrée par un auteur de référence, une théorie ou une école de pensée canonique.

On écoutera donc les différents discours philosophiques avec bienveillance, sans parti pris, mais sans esprit servile. On n’hésitera pas à les pousser dans leur retranchement, souligner leurs faiblesses ainsi que les absences, en les taquinant au passage. Car rien ne devrait être plus étranger à l’esprit philosophique que l’esprit dogmatique.

Pour consulter le sommaire, pour commander : ici

Partagez :
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

5 commentaires »

  1. weinberg dit :

    C’est tout ?

  2. Lugat45 dit :

    Bof. Ca manque pas un peu de sexe ? C’est la cinquième question.

  3. Ronald dit :

    Bonjour Jean-François

    Je viens de lire un de vos articles Réussir sa vie en dix leçons..wow, belle réflexion, nous pourrions discuter de certains points un de ces jours.
    Je me demandais si vous avez entendu parler des “Quatre fenêtres de l’être humain” car je sais de quoi ça parle mais je cherche encore l’auteur. Le sauriez-vous?
    Pour ma part, je vis au Québec originaire de la Martinique et je fais des conféraps (conférences avec du rap sensé et profond) où je parle beaucoup de l’humain, de la bonté humaine dans laquelle je vois tant de solution…j’attends de vos nouvelles, au plaisir. Ron, le H

  4. Tom dit :

    Cher M. Dortier,

    Je viens de dévorer “L’homme, cet étrange animal”, et je tenais à vous féliciter pour ce magnifique ouvrage! J’ai prêté mon exemplaire à un ami et conseillé à un autre de l’acheter sur Kindle; ils adorent!Quel excellent bouquin, vraiment!
    Déjà une idée de votre prochain livre? Une synthèse des travaux de S. Pinker et de R. Dawkins vous tenterait-elle? J’espère!

    Au plaisir de vous relire,

    Tom

  5. Yves Lamberty dit :

    Cher monsieur Dortier.je suis occupé à lire votre dernier ouvrage dirigé : revolution dans nos origins qui es assez remarquable par les questions posées.Les réponses sont difficiles et je vous admire de pouvoir résumer( vous ou les auteurs qui ont participer) des débats complexe ou une bibliographie abondante et contestée. Répondre à la question qu’est-ce que l’homme passera par la paleo-anthropologie/ethnologie qui apportera un éclairage “diachronique” comme l’ethnologies physique ou culturelle a apporté un éclairage “synchronique”. Nos racines sont de mieux en mieux connues avec le travail de terrain des archéologues et biologistes/médecins (généticiens, évolutionnistes) mais il reste un grand travail d’interprétation qui manque et nécessite un peu d’audace au delà des faits. Un professeur émérite de paléoanthropologie de l’université de Liège que j’ai lu il y a peu me semble aller dans la bonne direction (voir Marcel Otte, à l’aube spirituelle de l’humanité). Merci pour ce que vous faites.
    Yves Lamberty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à la newsletter

et soyez alerté à chaque nouveau billet
* = Champ requis

Recherche dans ce blog