« Ce qui manque, c’est le courage … ».

6

Le 14 septembre 2012 par Jean-François Dortier

Le livre de  Sven Lindqvist,  (Les Arênes, 2007) débute ainsi :

« Vous en savez déjà suffisamment. Moi aussi.

Ce ne sont pas les informations qui nous font défaut. Ce qui manque, c’est le courage de comprendre ce que nous savons et d’en tirer les conséquences ».

Sven Lindqivst a mené une enquête sur les traces de ces colons qui ont conquis l’Afrique au 19ème siècle. « L’Homme blanc » représentaient alors l’Europe « civilisée », mais ces hommes n’hésitaient pas à tuer un « nègre » à bout de fusil comme il l’aurait fait d’un sanglier.

Le titre du livre « Exterminez toutes ces brutes » est repris d’une nouvelle de Joseph Conrad  » Au coeur des ténèbres » (1899). J. Conrad dénonçait les atrocités que firent subir sans scrupules les colons européens aux noirs africains.

La formule qui ouvre le livre pourrait s’appliquer à bien d’autres domaines. Le livre se conclut par ce même paragraphe.Méditons le :

« Vous en savez déjà suffisamment. Moi aussi. Ce ne sont pas les informations qui nous font défaut. Ce qui manque, c’est le courage de comprendre ce que nous savons et d’en tirer les conséquences ».



Partagez :
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

6 commentaires »

  1. Pikkendorff dit :

    Chacun croira avoir le courage et l’intelligence de comprendre et de tirer les conséquence voir d’agir. Peu auront le courage de se voir trop lâches pour envisager autres choses que les chaînes de leur esclavage consenti. Et celui qui se lévera, image de nos lâchetés, sera éliminé.

  2. jane dit :

    Bien sûr ! « manque de courage  » pour toute politique : gouvernementale, donc relations extérieures, conception de l’UE, régulation de la finance ; familiale, donc éducation par les parents et les anciens ; paroissiale, donc éveiller les consciences en les libérant des dogmes ; professionnelle, dans l’entreprise en repensant l’orientation à donner à l’économie, dans l’enseignement, en revenant à une intelligence du réel qui se manifeste, en aiguisant partout nos regards pour repérer percevoir l’illumination et discerner l’illusion (relire les grands mythes de Platon), a la manière poétique – philosophique et scientifique (pluridisciplinaire)de Paul Valéry traitée au musée de Sète ces 21-22-23 sept 2012.

  3. jane (2) dit :

    Bien sûr ! « manque de courage  » pour toute politique : GOUVERNEMENTALE, donc relations extérieures, conception de l’UE, régulation de la finance ; FAMILIALE, donc éducation par les parents et les anciens ; PAROISSIALE, donc éveiller les consciences en les libérant des dogmes ; CIVIQUE donc de de proximité (en restaurant le lien social par l’intergénérationnel, l’entraide et la fête entre voisins) mais aussi de fraternité universelle (avec une ouverture sur les autres peuples et leurs façon de survivre ou de résister) ; PROFESSIONNELLES : dans l’entreprise en repensant l’orientation à donner à l’économie, la formation à cause de l’évolution des métiers, la place et le rôle de l’argent ; dans les sciences de la santé en réduisant le recours systématique aux médicaments, à l’acharnement thérapeutique ; dans l’agriculture en revenant à des pratiques respectueuses du cycle des saisons et des jachères pour le repos et la qualité de la terre, en réduisant les apports d’engrais chimiques ; dans l’enseignement, en revenant à une intelligence du réel qui se manifeste, en aiguisant partout nos regards pour repérer percevoir l’illumination et discerner l’illusion (relire les grands mythes de Platon), a la manière poétique – philosophique et scientifique (pluridisciplinaire) de Paul Valéry traitée au musée de Sète ces 21-22-23 sept 2012, un auteur qui a ouvert des pistes à la modernité intelligente…

  4. jane (3) dit :

    Sans oublier les ARTS, donc réguler les excès dans la caricature inopportune mais traiter la laideur et la violence des images et des propos issus de la haine ethnique ou religieuse, de façon transversale, pour ensemble reconstruire du sens, à partir de notre passé commun, pour panser les blessures et réfléchir aux possibilités de reconstruire l’être humain meurtri ou qui s’est égaré. Donc trouver le moyen d’aborder transversalement les fascismes, les guerres d’Indépendance, les terrorismes…

  5. chakib51 dit :

    Manque du courage est une faiblesse pour toute personne qui ne sait pas comment comment s’en débarrasser, avoir du courage est une qualité que la personne en possède pour échapper à la défaite. Le courage est un pouvoir que nous possédons pour réaliser un projet dont nous rêvons depuis longtemps, avec cette volonté, nous pourrons faire des choses qui nous paressent impossibles dans notre imagination. Le courage est don que possède certaine personne pour être distincte et différente des autres, avoir du courage nous facilite beaucoup de choses dans notre vie et nous permet d’avancer plus dans la réalisation de nos projets d’avenir.

  6. Allen dit :

    le courage et aussi l intelligence qui nous vient de la remise en question et de l analyse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à la newsletter

et soyez alerté à chaque nouveau billet
* = Champ requis

Recherche dans ce blog