Comment on devient une reine

0

Le 27 novembre 2010 par Jean-François Dortier

Dans la ruche, la reine est très différente des ouvrières. La reine est beaucoup plus grosse, vit beaucoup plus longtemps  (de  3 à 5 ans alors que les ouvrières ne vivent que quelques semaines). La reine ne se consacre qu’à une activité : pondre des oeufs (alors que les ouvrières sont infertiles). Mais qu’est ce qui distingue génétiquement la reine des ouvrières ? Réponse : Rien, absolument rien ! La reine et les abeilles ont exactement le même code génétique. Mais alors d’où vient la différence de morphologie et de comportement?

En fait, l’alimentation joue un rôle considérable. La reine est élevée avec de la gelée royale, alors que les ouvrières ne consomment que du miel et du pollen. Et cela change considérablement leur développement. Voilà un exemple de ce que l’on nomme “l’épigénétique” (action de l’environnement sur l’expression des gènes).

Des chercheurs de l’Université de Camberra (Australie) viennent de découvrir que la suppression d’une seule enzyme, l’ADN méthylétranférase,  suffisait a changer le destin d’une larve en reine féconde ou en ouvrière. En fait la gelée royale va inhiber le processus de méthylation (vous me suivez toujours?) et la présence ou l’absence de la même enzyme sur les quelques 560 gènes des larves vont changer son destin.

F. Lyko et al. “The Honey Bee Epigenomes: Differential Methylation of Brain DNA in Queens and Workers“, Plos Biology, en ligne.

Partagez :
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

0 commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à la newsletter

et soyez alerté à chaque nouveau billet
* = Champ requis

Recherche dans ce blog