Les Homo sapiens d’Afrique très précoces

0

Le 29 novembre 2010 par Jean-François Dortier

42912_vignette_PVN-68-3

Une technique de taille vieille de 75000 ans. Dans la grotte de Blombos, en Afrique du Sud, on n’en fini pas de faire des découvertes majeures concernant les débuts de la grande “révolution symbolique” de l’homme moderne (Homo sapiens). Pendant longtemps, les préhistoriens  considéraient que la “pensée symbolique” (marquée par les peintures rupestres et un outillage sophistiqué) était apparue en Europe, il y a 35 à 40000 ans. Puis, au début des années 2000, on découvert dans la grotte de Blombos, en Afrique du sud, une série d’objets démontrant qu’il y a 75 000 ans (soit 40 000 ans à 50 000 ans plustôt) des Homo sapiens gravaient des blocs d’ocre rouge  avec des signes géométriques, perçaient des coquillages (pour en faire des colliers). (Voir “Quand est apparue la pensée symbolique”).

Une nouvelle découverte, faite à Blombos confirme la “modernité” des Homo sapiens d’Afrique du sud.  L’équipe de Vincent Mourre et Christopher S. Henshilwood, a mis au jour sur le site de Blombos, décidément très fertile, des outils taillés selon une technique dite de “retouche par pression”. Cette technique consiste à ciseler les bord d’un silex par pression exercée avec la pointe d’une percuteur en os en en pierre tendre. Ce mode de fabrication n’était apparu en Europe que  55 000 ans plus tard…

réf. : Mourre, V., Villa, P., Henshilwood C. S., 2010. “Early Use of Pressure Flaking on Lithic Artifacts at Blombos Cave, South Africa”. Science 83. http://www.sciencemag.org/


Partagez :
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

0 commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à la newsletter

et soyez alerté à chaque nouveau billet
* = Champ requis

Recherche dans ce blog