Chasseurs de rêves : suite

2

Le 21 décembre 2011 par Jean-François Dortier

J’étais hier invité à L’émission d’hier Les Experts sur Europe 1 (qu’on peut réécouter ici) consacré aux rêves d’enfants : « Quand je serai grand », thème sur lequel j’ai rédigé un article à paraître dans le prochain Sciences Humaines mais qu’on peut déjà consulter ici.

J’ai profité de l’antenne pour lancer un appel aux témoignages : « Et vous quels sont vos rêves ? » Car je soutiens – et voudrais démontrer – que les rêves d’enfants ne s’évanouissent pas avec l’âge pour laisser place à une triste réalité : celle d’une vie sans espoirs secrets, sans projets, sans légende personnelle. Même les super héros de l’enfance n’ont pas disparu. Il revivent sous de nouvelle formes et sont toujours prêts à resurgir.

Une vingtaine de témoignages sont déjà parvenus. Tous intéressants et attachants et racontés simplement, avec des mots justes. Merci à tous. Tous confirment que les rêves d’enfance ne s’éteignent pas à l’âge adulte (et c’est bien ainsi). J’aimerais poursuivre cet enquête et connaître aussi votre histoire secrète : oui la vôtre.

Il y a un bénéfice caché à ce témoignage. Parler de ses rêves c’est déjà les réactiver. C’est redonner vie à une idée qui nous est chère et qui sommeille au fond de soi. Redonner vie à ses idées : c’est le premier pas pour qu’un projet, un désir, un souhait, un voeu soit un jour exaucé. Et comme c’est justement le temps des vœux et des cadeaux. Profitons en.

• Le début de l’enquête voir le billet précédent.

• L’article « Quand je serai grand ».

Partagez :
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

2 commentaires »

  1. De Glas Frédéric dit :

    C’est vrai finalement si j’arrête de maugréer : je m’aperçois que j’ai réalisé mes rêves : je suis conscient de voyager dans l’espace-temps tel un astro-cosmonaute, de fouiller les racines du monde tel un archéologue, ou de commenter la vie tel un journaliste. J’ai même l’impression d’être un « people » grâce au web, et ça je ne savais pas que ça existerait. Alors devenir une vedette, une star !! non il faut que je me calme, ça peut être dangereux pour ma santé mentale. Alors, je remercie le père Noël Jean-François D., de m’avoir permis de savoir dans Sciences Humaines, que la Big History existait ; comme cela : je me sens moins seul et je sais que j’appartiens à une communauté. Et donc pour 2012, je souhaite que plus de monde connaisse cette nouvelle discipline. Bonnes fêtes à tous et Bonne année.

  2. De Glas Frédéric dit :

    Bref : je voulais être maréchal, commentateur sportif, journaliste politique, archéologue, cosmonaute, astrologue, écrivain, chef de secte. Mais le pire de tout, je crois qu’on veut tous être célèbre et adoré ; c’est l’effet magique des médias ; enfin je crois. Et en fait, on finit tous par rêver tout éveillé : on est des « Gens » de l’Apocalypse : révélation de la fin des temps, attendant de voir les E.T, en voulant être toujours jeune, beau et en bonne santé.
    Enfin, faut pas rêver comme dit l’émission !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à la newsletter

et soyez alerté à chaque nouveau billet
* = Champ requis

Recherche dans ce blog