Les inégalités augmentent. Et si c’était aussi une bonne nouvelle !

0

Le 7 janvier 2018 par Jean-François Dortier

Les inégalités augmentent partout dans le monde depuis 40 ans.

Voilà ce que montre l’enquête du WID- World , un réseau international d’une centaine de chercheurs qui vient de publier son Rapport sur les inégalités mondiales 2018.

Les principales leçons du rapport sont les suivantes :

– Partout dans le monde les écarts augmentent entre les plus riches et plus pauvres, bien qu’à des rythmes différents (selon les pays).

Ce creusement des inégalités se mesure notamment à la part toujours plus grande que les plus riches se taillent dans le gâteau des revenus comme le montre clairement le tableau ci-dessous.

 

Et si c’était une bonne nouvelle ? Et si, ce scandale cachait en fait des vrais raisons de se réjouir ?

Comment cela. Pour le comprendre, prenons l’exemple de la Chine.

Il y a quarante ans la Chine était un pays pauvre. Puis, en 1978 Deng Xiao Ping a impulsé le grand tournant vers « l’économie socialiste de marché » : autrement dit une transition vers une économie capitaliste sous la houlette d’un parti communiste (un scénario qui n’avait pas vraiment été prévu dans les modèles !)

Le PIB de la Chine de 1952 à 2012

Depuis, le pays a connu un véritable boom économique (voir le tableau ci-contre).

A votre avis, à qui a profité de ce boom de l’économie ?

La réponse ses simple : à presque tous. Il y a quarante ans tout le monde ou presque était pauvre en Chine. En quarante ans le revenu moyen a été multiplié par sept ou par vingt selon les estimations [1]). Ce revenu moyen recouvre en fait de grandes disparités.

– Au sommet de la pyramide sociale, se détache une petite élite de milliardaires : ils sont 350 (selon classement Forbes de 2017): le plus connu est Jack Ma, fondateur et PDG d’Alibaba ( “l’Amazon” chinois). La chine est devenue “une machine à produire des milliardaires”. (Les échos, aout 2017): un nouveau par semaine ! Juste derrière eux, il y a les millionnaires : ils sont désormais plus de 1, 5 million !

– Viennent ensuite les classes moyennes. Personne ne sait les compter exactement car la notion de « classes moyennes » est floue mais une estimation récente donne 130 millions de chinois ayant un revenu annuel de 10 000 dollars (67.000 yuans). Et ce nombre augmente très vite. Ce sont les membres de ces classes moyennes qui achètent des voitures, se ruent dans les grands magasins, découvrent le luxe et viennent désormais visiter Paris, Londres ou Rome.

– La situation des classes populaires a beaucoup changé aussi en une génération. La Chine a d’abord été un « pays atelier », tourné vers la production d’industries de base : 40% du textile mondial vient de Chine, comme une grande partie de nos tablettes et téléphones portables. L’industrialisation à marche forcée s’est fait dans des conditions de travail comparable aux grandes fabriques du 19ème siècle : 12 heures de travail par jour, 6 jours sur sept et pour un salaire de misère. Mais la situation change très vite : le temps de travail diminue et les salaires augmentent. Le salaire des ouvriers a triplé en 10 ans (de 2005 à 2016) et se rapproche de celui des ouvriers portugais. Voilà pourquoi, les salaires sont beaucoup moins compétitifs qu’ils ne l’étaient et qu’une partie de l’industrie chinoise est maintenant délocalisée : au Vietnam , en Bengladesh, Indonésie.

– La grande pauvreté n’a pas disparu mais il ne sont plus que 45 millions de pauvres. Mais il était 20 fois plus nombreux il y a 40 ans. Car, et c’est la bonne nouvelle : en une génération 700 millions de chinois sont sortis de la pauvreté !

Pour résumer, en 1978 la Chine était un pays où presque tout le monde était pauvre. Quarante ans plus tard, toute la société s’est enrichie ; certains se sont enrichis un peu, d’autres beaucoup, d’autres énormément… Les inégalités ont explosé mais c’est la rançon d’un boom économique qui a permis à presque toute la société de s’enrichir et à 700 millions de chinois de sortir de la pauvreté.

Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

 


[1] Selon T. Piketty (“De l’inégalités en Chine “, Le Monde, 11/02/2017 »,) “le revenu moyen est passé de 150 dollars en 1978 à 1000 dollars par mois en 2015”. Mais les chiffres de la banque mondiale sont plus impressionnants: Le PIB par habitant a été multiplié par 15 entre 1990 et 2016 !


0 commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à la newsletter

Recherche dans ce blog

Commentaires récents